L'âme staf'

Il était une fois… Jango Jack futur chien d’assistance

Il était une fois… Jango Jack futur chien d’assistance

Jongo Jack

 

« Je m’appelle Jango Jack, je suis un Américan Staffordshire Terrier (plus communément appelé Amstaff). Je suis né le 13 Mai 2014 à élevage « Of Notorious Dogzillas ». Je suis un chien catégorisé, je devrais donc porter la muselière et mes maîtres devront avoir un permis de détention.
Or mes maîtres ont d’autres projets pour moi, j’ai été sélectionné pour devenir chien d’assistance pour enfant autiste, en effet au sein de la famille auquel j’appartiens il y a un petite garçon autiste. Mais c’est un rude combat où ma race est loin d’être apprécié mais c’est envers et contre tous que mes maîtres ont décidé de se lancer dans ce projet !
Ainsi je remercie ceux qui nous soutiendront, nous suivrons pour avancer. »

Tienzo

Tienzo est un petit garçon de bientôt quatre ans, en apparence comme tous les petits garçons de son âge, sauf que Tienzo est autiste. Afin d’améliorer son quotidien, de lui permettre plus d’autonomie et de le faire sortir de son mutisme, ses parents ont décidé de lui apporter une aide toute particulière : un chien d’assistance et pas n’importe quel type de chien – un Amercican Stafforshire Terrier.

Sa maman Roxane, nous raconte son choix et les différentes étapes de son parcours.

Tienzo &  Jango Jack autisme

La famille possède deux American Staffordshire Terrier Daymon et Jango Jack.

Jango Jack & Daymon

L’amour d’un enfant ! l’amour d’une race

« Souvent on entend cette question « Mais pourquoi avoir choisi cette race ? »…
La réponse qui nous vient en premier à l’esprit est « Et pourquoi pas ?! » …
Mais la race n’a pas été choisi au hasard, nous avons eu beaucoup d’hésitations à cause de la loi pensant même choisir un Staffordshire bull terrier, mais l’amour de la race a été plus forte. Nous aimons ces chiens pour leur fidélité, leur bravoure, leur tempérament têtu, l’affection qu’ils portent à leur famille, leur intelligence, l’importance qu’ils accordent à leur maître, leur capacité à s’adapter à beaucoup de situations. Bien sur cette race convenait à notre fils et son handicap … «

Notons que contrairement aux idées reçues et injustement véhiculées par les médias, l’American Staffordshire Terrier est très proche de l’humain et très protecteur avec les enfants.

Malheureusement la France trop conservatrice s’étonne que l’on puisse utiliser un tel chien pour une telle activité, cependant, aux Etats-Unis, des pitbulls sont reconnus chiens de thérapie et d’assistance. Par exemple, Animal Farm Fundation sauve et réhabilite des pitbulls utilisés comme chiens de combats ou appâts pour en faire des chiens d’assistance auprès de personnes handicapées, dont le handicap est visible ou pas . Ainsi, Elle le pitbull, chien de thérapie pour enfant épileptique a reçu en 2013 le prix de chien Héro. Malheureusement, Elle est atteinte d’un cancer mais se bat courageusement contre la maladie.

Par ailleurs, Lacy une petite fille de 6 ans Autiste trouve le réconfort auprès de son Pitbull, Karma, âgée de neuf ans. Karma n’a pourtant jamais été formée comme chien d’assistance.

 

http://www.guide-du-chien.com/video-lamitie-emouvante-entre-une-fille-autiste-et-pit-bull/

 

Jango Jack de l’éducation à la formation

Jango Jack a commencé l’école du chiot pour apprendre les ordres de base, il progresse chaque semaine, le 25 octobre dernier Jango Jack et Tienzo commençaient leur premier cours collectif avec un éducateur :

« la participation de Tienzo est encore difficile du fait des cours en collectivité il s’éparpille … Malgré tout Jango a très bien « travaillé » et a été totalement à l’écoute. Il comprend vite et exécute rapidement les ordres. » rapporte Roxane la maman de Tienzo.
C’est en Janvier 2015 que devrait débuter les cours particuliers d’assistance.

« L’éducation de Jango Jack est quotidienne, en janvier il commencera à apprendre ses fonctions. Mais c’est un travail à la maison, à ce jour Jango apprend le « Stop » qui a pour but de s’arrêter face à un éventuel danger non perçu par une personne autiste (ex: traverser la route), il apprend à utiliser les meubles pour attraper un objet demander, et également à ne pas tirer sur la laisse sauf lors d’une montée où son aide est sollicitée pour limiter la fatigue à l’effort d’un enfant autiste.
C’est presque inné chez Jango de savoir-faire tout ça !
Bravo à Jango qui a 4 mois et 12 jours et apprend sans rechigner », explique Roxane.

Jango Jack en formationJango Jack & Tienzo epanoui Jango Jack & Tienzo

Préjugés vs Admiration

« Loin des déboires médiatiques visant l’American Staff.
Je réussirais là où d’autres ont échoué.
Je prouverai ce que je vaux là où d’autres ont douté.
Je revendiquerai ma race là où d’autres l’ont critiqué.
Je me battrai pour ma reconnaissance là où d’autres ont abandonné.

Je m’appelle Jango Jack, je suis fière d’être un American Staffordshire Terrier et je deviendrai chien d’assistance. »

Jango Jack accompagne son petit maître partout, enfin partout où il est accepté. Il arrive encore que certains établissements lui refusent l’entrée, bien qu’il porte son dossard « En formation ».

Ainsi, Quick a prétexté que le petit Jango Jack encore tout jeune, pourrait « déranger » la clientèle.

Jango Jack

Heureusement, d’autres propriétaires d’établissements comme le Restaurant « La Boucherie » ou encore l’école maternelle de Tienzo, sont plus ouverts d’esprit, voire plus curieux et sont même admiratifs.

« Aujourd’hui, Jango Jack a été accepté au restaurant « LA BOUCHERIE », son dossard a été très remarqué, sa race aussi. Et il a eu beaucoup d’éloges quant à sa formation. Il a par la même occasion été accepté d’entrée à la CAF ainsi que dans certains magasins, bien sûr son passage est toujours remarqué mais à notre grande surprise, les gens étaient admiratifs et encourageant … Un American staff en chien d’assistance change indéniablement le regard que les gens portent à cette race en général …
BRAVO MON JANGO !

Hier matin, rendez-vous avec la directrice de l’école, Jango est accepté au sein de l’école pendant les heures de Tienzo. La race ne gêne en rien !
Une Bonne Nouvelle ! » Explique Roxane.

Tienzo & Jango Jack

Les démarches administratives

Un dossier avec une demande de reconnaissance de chien d’assistance doit être envoyé à la MDA (Maison Départementale de l’Autonomie).

A savoir Si vous ne passez pas par une association qui met à la disposition des familles, des chiens d’assistance formés, en général Labrador, Golden retriever ou bouvier bernois, la formation du chien que vous aurez choisi est totalement à votre charge et a un coût. Par ailleurs, vous ne pourrez pas bénéficier de la reconnaissance « Chien de Handicapé » car seules les associations reconnus y ont droit. Par contre, vous pourriez bénéficier de la mention « besoin d’accompagnement », qui permet au chien d’accompagner son maître en tous lieux.

Pour Jango Jack la réponse de la commission pour l’obtention de la carte « Besoin d’Accompagnement » est attendue en Novembre.

L’Education du chiot et l’éducation du conducteur.

« Une phase très importante dans l’éducation des chiens d’assistance, la socialisation. Jango est en plein dedans, d’où l’importance de passer par l’école du chiot.

10659306_1472871572974116_4989241801918812723_n

L’éducation va dans les deux sens … Tienzo qui apprend à féliciter Jango après s’être assis. »

Jango et Tienzo

« Prendre le temps de savourer un instant, celui de voir son fils s’épanouir en courant aux côtés de celui qui va le suivre durant les années à venir… Se dire que la route sera longue mais que la douceur et l’autonomie que Jango va lui apporter en vaut la peine…
Nous sommes fiers de notre binôme soudé au quotidien. »

Roxane

Remerciements

Thierry.F et sa femme, qui ont accepté notre projet et qui nous aide et forme Jango dans ses fonctions. Un grand merci à la boîte à chien pour votre aide.

http://www.laboiteachiens.com/

L’Elevage Of Notorious Dogzillas pour leur confiance.
https://www.facebook.com/ofnotoriousdogzillas?fref=ts 

Réponse aux parents d’enfants handicapés intéressés par l’initiative de former un chien d’assistance : choix du chiot

Il est important de bien choisir le chien car tous les chiens ne sont pas aptes à être former pour ce « job ».
– Avant tout, bien se renseigner sur la race que l’on souhaite pour être sûr que cela soit compatible avec le handicap visé.
– Il faut d’abord bien choisir son élevage, on évitera les « usines » a chiots. C’est à l’élevage que le chiot commencera sa socialisation.
– Il faut ensuite bien choisir le mariage des parents fait par l’éleveur, des parents calmes et bien dans leur tête est important ca joue sur le développement du chiot. Vérifiez que les tests de santé ont été effectués pour éviter les mauvaises surprises en grandissant.
– Et bien sur le choix du chiot en lui-même, l’aspect physique est alors secondaire, il faut un chiot confiant, sans grande crainte, calme, il se démarquera facilement.
Ce masque noir sur ta gueule, ta robe rouge, ton caractère calme, ta tendresse, ton regard si doux … Je suis si fière de notre choix, tu changes notre quotidien … Depuis ton arrivée, les jours ont passé, les crises se sont apaisées, les progrès ne cessent, la joie qu’il a de te voir chaque matin, le bonheur quand il te retrouve le soir, la fierté sur son visage quand il se promène à tes côtés, les rires qui raisonnent dans nos oreilles quand il joue avec toi …
Sans toi tout ça ne serait pas possible, merci mon Jango …

Roxane

Loi

Autorisation et gratuité d’accès du Chien Guide et son maître

Loi n°87-588 du 30 juillet 1987, Article 88, modifiée par la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005, Article 54

L’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d’aveugle ou d’assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité prévue à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles.

La présence du chien guide d’aveugle ou d’assistance aux côtés de la personne handicapée ne doit pas entraîner de facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations auxquels celle-ci peut prétendre.

Amendes pour les interdictions d’accès du Chien Guide et son maître

Décret n° 2004-1136 du 21 octobre 2004 relatif au code de l’action sociale et des familles (partie Réglementaire), modifié par le décret 2005-1714 du 29 décembre 2005 relatif à la carte d’invalidité et à la carte de priorité pour personne handicapée et modifiant le code de l’action sociale et des familles (partie Réglementaire)

Art. R. 241-22. – L’interdiction des lieux ouverts au public aux chiens guides d’aveugles et aux chiens d’assistance mentionnés au 5° de l’article L.245-3, qui accompagnent les personnes titulaires de la carte d’invalidité mentionnée à l’article L. 241-3, est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 3e classe. (de 150 à 450 euros au 12 juin 2003)

Dispense de muselière pour le Chien Guide

Loi n°2005-102 du 11 février 2005, Article 53

Les chiens accompagnant les personnes handicapées, quel que soit le type de handicap, moteur, sensoriel ou mental, et dont les propriétaires justifient de l’éducation de l’animal sont dispensés du port de la muselière dans les transports, les lieux publics, les locaux ouverts au public ainsi que ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative.

10404237_1475554706039136_7910011041795629419_n

 

 Vous souhaitez suivre les aventures de Jango Jack et de Tienzo, rejoignez leur page Facebook : https://www.facebook.com/Jangojackautisme?fref=ts